Historique

Un lieu, une histoire

Inauguré en novembre 1954, le Théâtre de Beaulieu est le plus grand théâtre de Suisse.
Le Théâtre de Beaulieu fut à Lausanne ce que l’Olympia est à Paris: un lieu emblématique où les vedettes les plus marquantes de la seconde moitié du XXe siècle se succèdent sur scène: Barbara, Edith Piaf, Ella Fitzgerald en passant par Ray Charles, Quincy Jones ou encore Serge Gainsbourg, la liste est longue… 

Les discussions déterminantes relatives à la création d’une salle de spectacles à Beaulieu entre la Municipalité de la Ville de Lausanne et la Société Coopérative du Comptoir Suisse remontent à 1949, soit 5 ans avant l’inauguration du Théâtre de Beaulieu. Ces discussions sur la création d’une grande salle de spectacles à Lausanne avaient débuté près d’un siècle auparavant sur l’initiative des milieux artistiques et des sociétés locales. Les études pour la création de cette salle furent confiées à l’architecte Marcel Maillard.

C’est le 14 octobre 1952 que le Conseil communal de la Ville de Lausanne débattait de l’octroi d’une contribution pour la construction de ce théâtre devisé à 1’282’000.-. Le montant final sera de 3,3 millions !

Du point de vue de l’aménagement intérieur de la salle – 1’845 places – comme de la scène et de ses équipements, la salle du Théâtre de Beaulieu fut d’emblée considérée comme excellente, de même que l’acoustique qui satisfait parfaitement aux besoins reconnus de l’époque.

L’inauguration du Théâtre de Beaulieu, qualifié à l’époque de plus belle et de plus vaste salle de spectacles de Suisse, a eu lieu le l9 novembre 1954. Aujourd’hui encore, le Théâtre de Beaulieu est le plus grand théâtre en places assises de Suisse.

Le concert d’inauguration fut donné par l’Orchestre de la Suisse Romandeen 1954, un concert inaugural placé sous la baguette de son chef d’alors Ernest Ansermet, avec le concours de la pianiste Clara Haskil. Le chef titulaire de l’OSR accorda publiquement, à l’issue du concert, son approbation sans réserve à ce théâtre, dont il releva les qualités acoustiques et l’élégance des proportions.

Ce jour-là, l’anxiété et l’impatience de connaître l’accueil que les autorités et le public feraient à cette salle, dont le budget était important pour l’époque, étaient grandes. Les responsables du Comptoir Suisse étaient tellement affairés à l’accueil des invités et au bon déroulement des festivités que certains aspects techniques avaient été tout simplement oubliés ! Lors de l’inauguration, un froid glacial s’installa peu à peu dans la salle. Un rapide contrôle du côté du chauffage permit de constater que la citerne à mazout était vide ! Les conséquences ne se firent pas attendre, à l’entracte tous les invités se précipitèrent au vestiaire pour reprendre leurs manteaux, vestes et fourrures. Pour aider les dames du vestiaire, les trois membres de la direction de l’époque, Max Labenski, Marc-Antoine Muret et Emmanuel Faillettaz, sont allés leur prêter main forte. Une confusion totale habitait le vestiaire tant et si bien que deux jours après, on s’échangeait encore des vêtements entre invités. On ne s’improvise pas dame de vestiaire.

L’Orchestre de la Suisse Romande quitta la salle du Métropole pour s’installer à Beaulieu et fut très vite suivi par les concerts de l’Ecole-Club Migros. Une collaboration avec le Théâtre Municipal s’est rapidement mise en place et le répertoire des opéras de toute l’Europe, Russie comprise, y a été interprété. Les orchestres et les solistes des quatre continents ont été applaudis dans ce vaisseau sonore. De prestigieuses troupes de théâtre comme la Comédie française y ont fait escale et Maurice Béjart avec son Ballet du XXème siècle apparaissait pour la première fois en 1964.

Le Théâtre ouvre un nouveau chapitre de son histoire

Depuis janvier 2016, la Fondation de Beaulieu – propriétaire du site – et l’organisateur de concerts et spectacles Opus One se sont associés pour gérer le Théâtre de Beaulieu et ouvrir ainsi un nouveau chapitre de son histoire. Cette nouvelle impulsion, soutenue par la Ville de Lausanne, se traduit par une rénovation complète du Théâtre, ainsi que par de nouveaux objectifs en matière de programmation de spectacles. Dès 2016, le Théâtre de Beaulieu se veut la maison de la danse, mais également des grands spectacles et comédies musicales, ainsi que des incontournables de l’humour et de toutes
les musiques.